Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
musique-etc.over-blog.com

Adorno avait vu Trump avant le reste du monde...

8 Décembre 2016

C'est ce que démontre l'ami Alex Ross dans sa dernière contribution hebdomadaire pour The New Yorker. Ainsi, dans Minima moralia, le plus radical de ses essais anti-totalitaires, paru en 1951, le porte-drapeau de l'école de Francfort mettait en garde :

"Les mensonges et les impostures ont de grandes jambes qui leur donnent de l'avance sur leur temps. La transformation de toutes les notions de vérité en notions de pouvoir - processus auquel la vérité elle-même ne peut échapper si elle entend survivre à ce même pouvoir - non seulement annihile la vérité à la manière des anciens ordres despotiques, mais s'est également attaquée au coeur même de la distinction entre le vrai et le faux, distinction que les mercenaires de la logique avait déjà oeuvré à abolir. Ce qui revient à dire que Hitler, dont certains se demandent s'il n'aurait pas échappé à la mort, a survécu quoi qu'il en soit" (ma traduction)

Pier Paolo Pasolini, pourfendeur acharné du consumérisme et des médias de masse, a repris le flambeau d'Adorno. En ces temps toublés, leur lucidité à tous deux nous manque au-delà de toute description...

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article