Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
musique-etc.over-blog.com

Pour Nikolaus Harnoncourt

7 Mars 2016

Depuis quelques semaines, surfer sur ce blog équivaut souvent à arpenter un cimetière... L'étrange et sinistre défilé qui sidère nombre d'entre nous depuis le début de l'hiver semble vouloir épouser les contours gris et filandreux de l'air du temps. Masur, Boulez, Eco, Tournier, Charles-Roux, Harnoncourt, et d'autres dont la disparition nous a d'autant plus touchés qu'elle ne paraissait pas nous concerner au premier chef, font un cortège aux temps funestes auxquels ils tournent résolument le dos, et refusent d'honorer de leur présence. Leurs jours s'en vont et ils demeurent, par la grâce de tout ce qui, depuis un gros siècle, permet à leur héritage visuel et sonore de nous guider, encore et toujours, et de servir l'art sous toutes ses formes tout en servant de jalons à l'histoire de l'esprit.

Que pèse leur message subtil et intemporel, face à l'obscène tonitruance du jour ? Ce poids dépend, en totalité, de notre propre acharnement à nous souvenir constructivement, de notre intransigeance face à ce qui voudrait s'emparer à bon compte de nos esprits pour faire de nous des machines à ignorer, à dire "oui" sans l'ombre d'une réflexion, à ne rien trouver à redire à ce qui grignote et se détricote en silence tout à l'entour, à jouir sans entraves de la seconde présente...

A faire de nous, musiciens, des machines à reproduire bêtement les fausses traditions stériles contre lesquelles Harnoncourt et ses premiers héritiers se sont élevés avec tant de constance, et que d'autres traditions, qu'on pourrait réduire à autant de "manies" voire à des "tics" stylistiques, voudraient remplacer aujourd'hui.

A faire de nous, humains, des machines à approuver, à consentir et à applaudir en fermant yeux et oreilles...

Des bêtes, en somme...

---------------------------

Il vaut mieux connaitre un peu d'anglais et d'allemand pour profiter pleinement des deux documents qui suivent (répétition des symphonies de Beethoven avec le Mahler Chamber Orchestra - documentaire sur la vie d'Harnoncourt), mais ça ne va pas chercher bien loin... Pour suivre, une "Jupiter" viennoise à souhait, véritable baume pour l'esprit. Le panthéon de la Grèce se donne des sonorités de paradis perdu...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article